logo_sl
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

qui nous permettent notamment de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d’intérêt

en savoir plus
  • Compte
    Plus de services en créant un compte Inscription simple et rapide Mémoriser mes annonces favorites Retrouver mes dernières recherches Synchroniser mes favoris depuis l'application Seloger Créer mon compte Me connecter
    • HISTORIQUE
Mag'Immo Médias :
25
juil.2011

Maison, première visite : la check-list

Rédigé par Hélène Baratte | Catégorie Acheter/vendre | 0 Commentaire
Maison, première visite : la check-list
© Capture PLU de Marseille

Vous allez acheter une maison. Pour bien choisir son nouveau logement, il vous faut poser les bonnes questions lors de la visite et vérifier les points clés pour éviter les mauvaises suprises. Voici toutes les étapes pour contrôler les points permettant de bien prendre connaissance de la maison.

Les questions à poser lors d'une visite


  • Réseau d'assainissement : La maison est-elle bien raccordée au réseau d’assainissement ? Non ? Demandez alors à voir le système d’assainissement autonome (non collectif).

  • Voisinage du terrain : Quels sont les futurs projets ? Consultez en mairie le PLU, plan local d’urbanisme.

  • Le terrain est-il concerné par un plan de prévention des risques naturels et industriels (PPRI) ?

Ce qu'il faut regarder à l'extérieur

Pour observer le voisinage, arrivez à pied ! On regarde des deux côtés, on fait attention aux possibilités de stationner, et même à la largeur de la rue ou de la route. D'abord, regardez  l'état des extérieurs, qui donne une bonne indication de l’état général de la maison :

  • le type de couverture de la maison. Toiture ? Quel est son état ? Bon ? Moyen ? Mauvais ?

  • l’état du branchement d’eau. Pour cela, demandez à ce qu’on ouvre le regard de branchement (là où les canalisations sont reliées entre elles) : il doit être propre, autrement dit sans déchets, sédiments ou eau stagnante.

  • l’état général du jardin : dimensions et plantations du jardin, état des murs de soutènement du terrain en pente, etc.

  • la mitoyenneté.

  • l’état des façades. Fissures ? Détériorations ? 

Ce qu'il faut regarder à l'intérieur

  • Les dimensions de l’entrée et des portes.

  • Porte d’entrée : blindée ? Serrure 3 points ?

Pour contrôler la solidité


  • Renseignez-vous sur l’âge de la maison. Antérieure à 1900 ? Vous devez prêter attention à l’état des murs porteurs, des poutres (si elles sont intégralement dissimulées par un faux plafond, attention !) et des planchers (les défauts de planéité au niveau des planchers sont de possibles signes de faiblesse de la structure).

  • Interrogez sur la date du dernier ravalement. Demandez à visiter les sous-sols.

  • Lors de votre visite, vous devez aussi contrôler l'étanchéité.

Pour contrôler l'étanchéité


Est-elle bonne ? Moyenne ? Mauvaise ? Pour le savoir, vérifiez l’état des fenêtres en faisant le  test sur l’étanchéité de l’air q ui consiste à lentement refermer la fenêtre sur rue. Lors du contact des deux ouvrants, le niveau de bruit extérieur doit baisser sensiblement en cas d'étanchéité à l'air des fenêtres. Ces fenêtres, sont-elles équipées de fermetures ? : persiennes, volets roulants, etc.

Pour contrôler la qualité acoustique du bien


L'âge de la maison vous permet également de vous faire une idée de la qualité acoustique du bien, la qualité acoustique ayant progressé après 1970-1975, et surtout vers 2000.

  • Demandez si la maison est située dans le PGS ou plan de gêne sonore autour d'un aéroport.

Le Plan de Gêne Sonore est l’outil de mise en œuvre du dispositif d’aide aux riverains institué par la loi « Bruit » du 31 décembre 1992 . Il a pour objet de constater la gêne subie par les habitants autour des aérodromes et d’identifier les locaux susceptibles de prétendre à l’aide pour l’insonorisation.

  • Passez sur les lieux 2 fois : une fois de jour et une fois dans la soirée afin d'observer s’il y a des nuisances sonores particulières.

Les bruits acceptables en journée peuvent s'avérer gênants la nuit : soyez ainsi attentif même aux bruits des équipements et de la ventilation.

  • Pour vérifier la  bonne isolation acoustique des fenêtres, faites à nouveau le test de l’étanchéité de l’air.

Pour contrôler la luminosité


Pour connaître la luminosité de la maison :

  • laissez-vous guider par le soleil, mais pas seulement !
  • Demandez l’orientation de la maison, notamment pour le séjour et pour les chambres. 
  • La taille et le nombre des fenêtres sont une autre indication sur la luminosité de la maison.
  • Il vous faut aussi prendre en compte la distance par rapport aux vis-à-vis. Regardez également d'où vous pouvez apercevoir le ciel et quelle étendue. Vous avez vérifié la présence du ciel, vérifiez aussi la présence d’espaces verts et de végétation. 

Pour la lumière artificielle, observez s’il y a suffisamment de points d’éclairage commandés par interrupteur.

Pour contrôler le confort thermique


  • Quel confort thermique

Le DPE ou diagnostic de performance énergétique vous donne des indications sur la performance énergétique du logement et contient des recommandations de travaux d’amélioration. Classement E ? F ? G ? Une réhabilitation thermique est alors très souhaitable.

  • Quel est le type de chauffage ?

Individuel ou collectif ? Quelle énergie : eau chaude ? électricité ? Chauffage par le sol ? Pour contrôler le chauffage de la maison que vous visitez, demandez à voir la chaudière afin de connaître son âge et sa marque, de savoir si elle sert également pour l’eau chaude sanitaire. Notez le nombre de radiateurs installés et leur position.

Le confort thermique ne dépend pas seulement du chauffage, mais aussi de l'isolation à laquelle vous devez faire attention.

Pour contrôler la ventilation


Vous devez également vous intéresser lors de votre visite au type de système de ventilation : naturelle, simple flux ou double flux.

  • Ventilation naturelle ou ventilation mécanique simple flux

Repérez  les amenées et les extractions d’air. Pour vérifier le bon fonctionnement des bouches d’extraction d’air, placez devant la bouche une feuille de papier mince. Est-elle bien attirée par la bouche ? Si oui, le test est réussi : l'air est bien aspiré.
 

Dans la salle de bains, les traces de moisissures sont souvent signes d’une mauvaise ventilation.
Les amenée d’air neuf se trouvent dans les pièces de vie : au niveau des fenêtres ou au niveau de grilles dans les murs donnant sur l’extérieur. Assurez-vous que les amenées d’air n’ont pas été bouchées ou supprimées lors de précédents travaux.

  • Pour contrôler l'état et le bon fonctionnement d'une VMC double flux

Placez devant la bouche une feuille de papier mince et regardez si elle est bien repoussée par la bouche. Si oui, alors l’air est bien diffusé !

  • Pour contrôler une installation électrique

Consultez le diagnostic électrique, obligatoire pour les logements construits il y a plus de quinze ans. Vous devez aussi regarder l’état général du tableau électrique qui donne une bonne indication de l’état général de l’installation électrique : le nombre et l’étiquetage des départs avec mention de la pièce et des terminaux alimentés. Présence de disjoncteurs différentiels (appareils de protection des personnes) ? Vérifiez aussi la mise à la terre, le nombre de prises dans les pièces et leur état  (prises 3 broches).

Aménagement intérieur


  • Concernant l'aménagement intérieur

Vous devez porter attention à l'agencement. Couloirs, escalier : beaucoup d’espace (et donc de mètres carrés) est-il perdu en circulation ? Évaluez la proximité de la salle d’eau par rapport à la chambre à coucher ? Un dressing ?

  • Concernant les sanitaires

Vous devez interroger sur le système de production d’eau chaude. Quel est l'équipement de la salle de bains ? : lavabo ?, baignoire ?, douche ?, bidet ? Existe-t-il une fenêtre, utile au séchage du linge ? La douche ou la baignoire comporte-elle un robinet thermostatique ? Derrière baignoire et lavabo, y a-t-il du carrelage ? Le sol est-il carrelé ? Regardez aussi la position de la production d’eau chaude par rapport à la salle de bain afin de connaître la distance de puisage.

Au niveau des revêtements de sol, vous devez regarder leur état général et s'ils sont adaptés à la pièce où ils se trouvent : en effet, le revêtement de sol d'une pièce humide diverge de celui d'une pièce de vie de la maison.

Dans la cuisine, vous devez être attentif à l'agencement général, à la position de la fenêtre, au sol (carrelage ?), aux murs. L'évier est-il à deux bacs ? Avec mitigeur ? Quelle est la taille du plan de travail ? Où sont placés les branchements pour les machines à laver le linge, la vaisselle ?

>> Imprimez la fiche visite <<

 

Articles associés

Avant de poster, veillez à respecter la Charte d'utilisation

Ajouter un commentaire
Commentaire

Newsletter

Recevez bi-mensuellement les clés de l'actualité immobilière.

Inscrivez-vous gratuitement.


Partager
Position de page

UT