logo_sl
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

qui nous permettent notamment de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d’intérêt

en savoir plus
  • Compte
    Plus de services en créant un compte Inscription simple et rapide Mémoriser mes annonces favorites Retrouver mes dernières recherches Synchroniser mes favoris depuis l'application Seloger Créer mon compte Me connecter
    • HISTORIQUE
Mag'Immo Médias :
31
janv.2013

Paris rattrapé par la baisse des prix de l'immobilier

Publié par SeLoger.com | Catégorie | 1 Commentaire
Paris rattrapé par la baisse des prix de l'immobilier
© Diktay2000

Baisse des transactions, mais également des prix : la dernière note de conjoncture des notaires de Paris-Île-de-France confirme le manque de dynamisme de l’immobilier dans la région.

30 000. C’est, selon le dernier décompte de la chambre des notaires franciliens, le nombre de logements anciens vendus dans la région capitale entre le 1er septembre et le 30 novembre derniers. Soit 11 % de moins qu’à la même période de 2011, et 22 % qu’à fin novembre 2010.

Les marchés de la maison et des appartements sont affectés dans des proportions identiques, avec respectivement 20 500 et 9 500 transactions enregistrées, en repli de 11 et 10 % sur un an.

Côté prix, la phase de résistance à l’œuvre depuis de nombreux mois a finalement laissé place à un mouvement de baisse : à fin novembre, les prix des logements anciens en Île-de-France sont en repli de 0,9 % par rapport à la fin du mois d’août, et de 0,7 % en comparaison annuelle. Pour la première fois en près de trois ans, Paris est touché : les transactions signées entre septembre et novembre l’ont été à 8 300 euros du m² en moyenne, en baisse de 1,8 % sur trois mois et 0,9 % sur douze mois.Les notaires tablent sur une poursuite du mouvement, et indiquent que « d’après les dernières projections de prix calculées […] sur les avant-contrats

 [de vente], les prix des appartements anciens [à Paris] passeraient progressivement en dessous de la barre de 8 300 euros du m² au printemps ».A suivre, donc…

 

Avant de poster, veillez à respecter la Charte d'utilisation

Ajouter un commentaire
Commentaire (1)
  • Avatar de Antoine
    Antoine
    Anonyme
    Posté le lundi 4 février 2013 à 12h54

    Ne vous plaignez pas, à Lyon les seuls biens qui trouvent preneurs sont ceux dont le prix a été minoré de plus de 20% !!!!

    Signaler un abus
    • Spam
    • Contenu en double
    • Hors propos
    • Inapproprié
    • Signaler ce post

Newsletter

Recevez bi-mensuellement les clés de l'actualité immobilière.

Inscrivez-vous gratuitement.


Partager
Position de page

UT