• Compte
    Plus de services en créant un compte Inscription simple et rapide Mémoriser mes annonces favorites Retrouver mes dernières recherches Synchroniser mes favoris depuis l'application Seloger Créer mon compte Me connecter
    • HISTORIQUE
Mag'Immo Médias :
17
juil.2013

Les notaires observent les taux de crédit avec inquiétude

Publié par SeLoger.com | Catégorie | 2 Commentaires
Les notaires observent les taux de crédit avec inquiétude

Dans leur dernière note trimestrielle, publiée le 15 juillet, les notaires de France estiment qu'une remontée des taux des crédits immobiliers au cours des deux prochaines années mettrait en péril le désir d'accession à la propriété des primo-accédants les plus modestes.

Cette note de conjoncture trimestrielle établit le constat que " la baisse des taux d'intérêt et l'arrêt de la hausse des prix auraient dû relancer le marché immobilier. Ce n'est pas le cas en raison de la situation macro-économique et des anticipations de baisse des prix sur les marchés où elle ne s'est pas encore produite ", écrivent les notaires. Ces taux historiquement bas ont joué un rôle essentiel pour " enrayer cette baisse " en maintenant " un certain niveau de volume de ventes là où l'accession constitue l'essentiel du marché ", poursuivent les notaires.

Une crise de solvabilité des ménages ?

Or, de nombreux observateurs considèrent que ce mouvement de baisse des taux pourrait toucher à son terme, les taux longs ayant déjà remonté la pente " de 0,7 point depuis deux mois ". Certains économistes prévoient que les taux pourraient remonter de deux points au cours des " deux années à venir ". Conséquence : " Même si, dans cette hypothèse, les prix pourraient globalement enregistrer un recul, il et peu probable que les acquéreurs dans leur ensemble gagnent du pouvoir d'achat, de sorte que cela contribuera à bloquer de nouveau le marché", craignant les notaires, redoutant même une " crise de solvabilité des ménages ".

 

Avant de poster, veillez à respecter la Charte d'utilisation

Ajouter un commentaire
Commentaires (2)
  • Avatar de Anonymos indigné
    Anonymos indigné
    Anonyme
    Posté le dimanche 21 juillet 2013 à 05h58

    Ce n'est qu'un début, le pire est à venir.
    le taux directeur de la banque centrale est de 0,5%.
    c'est toujours les mêmes qui payent au final.

    Signaler un abus
    • Spam
    • Contenu en double
    • Hors propos
    • Inapproprié
    • Signaler ce post
  • Avatar de Tripple X
    Tripple X
    Anonyme
    Posté le vendredi 19 juillet 2013 à 01h54

    Je suis surpris de l'hypocrisie ambiante des notaires, surtout dans un semblant de ne pas comprendre les réelles causes de cette crise de solvabilité.
    Nous savons bien que les prix reflétant nullement le marché immobilier depuis 2006, les aides de l'état rendant solvable les primo-accèdent sans apport qu'un certain temps.
    L'inflation de l'euro est à prendre en considération, car la constitution d'un apport devient plus difficile.
    Il y a des biens qui ont manifestement doublé, votre 3.5% de taux d'emprunt aujourd'hui en moyen en valent 7% Il y a 15 ans.

    Signaler un abus
    • Spam
    • Contenu en double
    • Hors propos
    • Inapproprié
    • Signaler ce post
Partager
Position de page


UT