logo_sl
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

qui nous permettent notamment de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d’intérêt

en savoir plus
  • Compte
    Plus de services en créant un compte Inscription simple et rapide Mémoriser mes annonces favorites Retrouver mes dernières recherches Synchroniser mes favoris depuis l'application Seloger Créer mon compte Me connecter
    • HISTORIQUE
Mag'Immo Médias :
21
déc.2012

Ile-de-France : les prix tiennent encore bon malgré un repli des transactions

Rédigé par Elisabeth Lelogeais | Catégorie | 0 Commentaire
 Ile-de-France : les prix tiennent encore bon malgré un repli des transactions
© Fotolia

L’analyse trimestrielle des notaires d’Ile de France pointe le recul généralisé des ventes pour les appartements et les maisons ainsi que pour Paris et les autres départements. Paradoxalement, les prix résistent relativement  aussi bien en variations trimestrielles qu’annuelles. Quelques chiffres inclinent cependant à la stabilité voire à la baisse.

Les chiffres communiqués par les notaires sont toujours scrutés avec attention. Même s’ils portent sur des ventes signées par acte authentique deux mois avant leur parution, ils révèlent toujours une tendance.

Les chiffres publiés aujourd’hui portent sur la période août-octobre 2012 . Au niveau des ventes, 31 600 logements anciens ont changé de main en Ile-de-France, soit – 11% par rapport à cette même période en 2011 et de – 22% par rapport aux meilleures années de la décennie.

« Un recul généralisé qui s’observe à la fois pour les maisons (-12%) et les appartements (-10%)  dans paris comme en Petite ou Grand Couronne ». Seuls les Hauts-de-Seine semblent résister avec -3% de baisse annuelle d’activité contre -8% en Seine et Marne et -18% en Seine-Saint-Denis.

Résistance des prix, mais…

Toujours selon cette même source, « les prix résistent que l’analyse porte sur les variations trimestrielles ou annuelles. Tous biens confondus, l’évolution trimestrielle est de 0,1% en Ile de France avec +0,4% pour les appartements et -0,4% pour les maisons. En évolution annuelle, les prix commencent à s’essouffler à -0,5% ».

Ce sont en fait les maisons  avec -1,7% qui font le décrochage alors que le prix  des appartements reste stable. Dans la capitale, en octobre 2012, le prix s’établit à 8 400 €/m² soit +0,4% en un an. Il n’est donc plus question des augmentations à deux chiffres connues au cours de la décennie 2 000. Et les avant-contrats signés en octobre dans les études notariales indiquent que les prix des appartements devraient se situer aux alentours de 8 400 €/m² pour les mois à venir, soit fin 2012.  

Dans les autres départements de l’Ile de France, les prix ont augmenté, de 0,2% en Seine-et-Marne à +1,1% dans l’Essonne . En Ile de France, le prix moyen de l’appartement se situe à 5 560 €/m² à fin octobre. La valeur des maisons donne des signes de faiblesse dans tous les départements.

En octobre 2012, le prix moyen d’une maison dans la région s’établissait à 308 700 €.

Avant de poster, veillez à respecter la Charte d'utilisation

Ajouter un commentaire
Commentaire
Partager
Position de page


UT