• Compte
    Plus de services en créant un compte Inscription simple et rapide Mémoriser mes annonces favorites Retrouver mes dernières recherches Synchroniser mes favoris depuis l'application Seloger Créer mon compte Me connecter
    • HISTORIQUE
Mag'Immo Médias :
27
juil.2012

Espagne : vers une génération de Tanguy ?

Rédigé par Hélène Baratte | Catégorie | 2 Commentaires
Espagne : vers une génération de Tanguy ?
© Fotolia

Dans une interview accordée à Courrier international, Almudena Grandes, chroniqueuse d'El País et romancière à succès, déclare : "Nous sommes devenus un pays de nouveaux riches appauvris". Dans les rues, les panneaux affichent : "Je suis espagnol. Je n'ai ni emploi ni revenu." La crise économique engendre un phénomène de colocation intergénérationnelle forcée.

 

Les jeunes Espagnols mettaient souvent du temps à quitter le nid, à couper le cordon. En 2007, un record avait été franchi avec un Tanguy de 36 ans ! L'année avait surtout été marquée par une plainte insolite. Dans cette affaire, l'âge du grand gaillard à sa maman n'était pas la pomme de discorde. Il fallait la chercher dans les petits plats. S'il y a bien un commandement auquel ne jamais déroger, c'est bien celui-ci : La cuisine de ta mère, tu ne critiqueras pas, à moins de t'en mordre les doigts ! Le petit aurait dû mettre de l'eau dans son vin avant de lâcher régulièrement un agressif : "C'est de la... merde !"
Si le blessant n'avait été réservé qu'aux paroles... Mais l'ingrat, nourri, logé, blanchi, s'était aussi montré physiquement violent, retenant sa mère par le bras lors de sa tentative de fuite chez ses voisins, n'oubliant pas de la menacer de mort au passage si elle s'avisait de porter plainte ! Charmant bambin !
La punition de Carmen n'avait pas manqué de tomber : Dehors ! Plus question de le garder et la justice pour trancher !
José Luis Ortiz avait été condamné à 60 jours de travaux d’intérêt général. Et défense d'approcher maman pendant deux ans !
Alors qu'avait fait le Tanguy pas gentil ? Il avait fait appel ! Pour lui, il n'avait strictement rien à se reprocher.
Il ne s'agissait selon ses dires d'une simple observation des aptitudes culinaires... montée en mayonnaise !
Le juge en avait décidé autrement, confirmant la sentence.

Cas d'un autre Tanguy espagnol

Aujourd'hui, en Espagne, on est bien souvent Tanguy malgré soi : chômage et raisons financières poussent certains Espagnols à retourner vivre chez leurs parents, lesquels ne parviennent parfois déjà pas à joindre les deux bouts avec leur retraite.
La cohabitation forcée entre générations n'est pas un long fleuve tranquille.
Pour que ce soit vivable, pas d'autres choix que les compromis.

Au pays de Juan Carlos, près de 400 000 familles vivraient grâce aux revenus des grands-parents.


Sources : El País, Courrier international

Avant de poster, veillez à respecter la Charte d'utilisation

Ajouter un commentaire
Commentaires (2)
  • Avatar de Thegreatest
    Thegreatest
    Anonyme
    Posté le dimanche 29 juillet 2012 à 01h46

    Pauvres Espagnols. J'espère de tout coeur qu'ils se sortiront très rapidement de la crise qui le touchent si durement.

    Signaler un abus
    • Spam
    • Contenu en double
    • Hors propos
    • Inapproprié
    • Signaler ce post
  • Avatar de maman-cherche-nid-pour-ses-petits
    maman-cherche-nid-pour-ses-petits
    Anonyme
    Posté le samedi 28 juillet 2012 à 04h26

    Être 5 ans en première année et attaquer ses parents en justice : il est fort le "petit poussin". Il est juste que ce "ni ni" soit jeté hors du nid !

    Signaler un abus
    • Spam
    • Contenu en double
    • Hors propos
    • Inapproprié
    • Signaler ce post
Partager
Position de page


UT