logo_sl
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies

qui nous permettent notamment de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des contenus, services et publicités adaptés à vos centres d’intérêt

en savoir plus
  • Compte
    Plus de services en créant un compte Inscription simple et rapide Mémoriser mes annonces favorites Retrouver mes dernières recherches Synchroniser mes favoris depuis l'application Seloger Créer mon compte Me connecter
    • HISTORIQUE
Mag'Immo Médias :
30
juil.2012

J.O. de Londres : vidéo sur la Toile et dans les toilettes

Rédigé par Hélène Baratte | Catégorie | 0 Commentaire
J.O. de Londres : vidéo sur la Toile et dans les toilettes
© Capture Reuters

Qui la médaille d’or ? Qui sur la dernière marche du podium ? Au royaume des bookmakers, faites vos jeux, mais ne diffusez pas de vidéos ! Les athlètes, officiels, bénévoles et spectateurs en manque de vidéos pourront toujours se rendre dans les pubs avec jeux vidéo dans les WC !

J.O. : réseaux sociaux sous haute surveillance !

Si le Comité International Olympique (CIO) encourage activement l'usage des réseaux sociaux pendant les J.O., il impose aux athlètes et aux personnes accréditées des directives très contraignantes. Ce règlement très strict sur la manière de bloguer, de tweeter ou de partager des vidéos sur Internet vise à protéger les droits des sponsors, des diffuseurs et des journalistes.

Les « articles de forum, blogs ou tweets devront être rédigés à la première personne, sous forme de journal, et le rédacteur ne doit pas tenir le rôle de journaliste, c'est-à-dire qu'il ne doit pas faire d'article sur les compétitions ni de commentaire sur les activités d'autres participants ou personnes accréditées, ni divulguer d'informations confidentielles ou privées en rapport avec une tierce personne ou organisation », selon Les Échos.

Les spectateurs sont également concernés : tous les détenteurs d'un billet pour les jeux olympiques de Londres 2012, selon The Guardian, auront interdiction de publier sur la Toile leurs vidéos prises dans le village olympique, ou dans les enceintes sportives, afin de préserver l'exclusivité des médias partenaires, qui payent les droits de diffusion, et de s'assurer que les droits de propriété intellectuelle sont respectés.

Les conditions générales d’utilisation du ticket olympique sont claires : « Images, vidéos et enregistrements audio des jeux réalisées par le détenteur d'un ticket ne peuvent être utilisés que dans le cadre d'un usage privé. Il ne pourra en aucun cas partager ou publier des vidéos et enregistrements audio, y compris sur les réseaux sociaux et sites ou plus généralement sur Internet (…) ».

Pas de partage sur Facebook ou sur YouTube, donc. Les Twittos et les membres de Facebook respecteront-ils les règles du jeu ou choisiront-ils la punk attitude en clamant : « No censure » ?

Urinez, c’est gagné !

Les athlètes, officiels et bénévoles mâles en manque de vidéos et de réseaux sociaux pourront jouer dans les toilettes pour hommes de The Exhibit Bar, pub situé à Balham, dans le Sud de Londres, qui a intégré dans ses urinoirs, à l'occasion des Jeux Olympiques 2012, un jeu vidéo spécial 30e Olympiade de l'ère moderne.

Aux WC, la chasse aux podiums est ouverte, mais comment faire quand on a les mains… prises ?
Le 100 ml Dash propose à la gent masculine de remporter des épreuves olympiques à coup… d’urine permettant de diriger l’avatar, et d’inciter à la consommation… Pour se procurer des « munitions » : commande de pintes de bière qui font marcher le business ! Mais rappelons à tous ceux qui seraient tentés par cette espèce de « pub crawl » ou « barathon » que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération !

Une fois l' "épreuve" terminée, les participants peuvent décider de poster ou non leur score sur Twitter !

Messieurs, auriez-vous envie de tester vos performances au 100 ml Dash ? Mesdames et mesdemoiselles, êtes-vous déçues de ne pas pouvoir participer ?

Retournons en hiver pour voir le principe en démo : vidéo !


Sources : Les Echos, The Guardian, Reuters

Avant de poster, veillez à respecter la Charte d'utilisation

Ajouter un commentaire
Commentaire

Newsletter

Recevez bi-mensuellement les clés de l'actualité immobilière.

Inscrivez-vous gratuitement.


Partager
Position de page

UT